• Des « barbares » ont à nouveau frappé avec sadisme. Mais gardons raison !

    Terrorisme : assez de barbarie et d'instrumentalisations dégoûtantes ! par Jean Ortiz 

     Mercredi 27 Juillet 2016 – 10:09             humanite.fr

    Des « barbares » ont à nouveau frappé avec sadisme, haine des valeurs humanistes (souvent

    assimilées par eux à « l’Occident » « honni, mécréant, dominateur »), avec bestialité et

    fanatisme. Marquons et respectons le recueillement , l’émotion, mais n’abdiquons surtout

    pas la nécessité de la raison et du sang-froid. Essayons contre vents et marées d’expliquer

    ces basculements horribles, ces fêlures sociales et humaines incommensurables. Sinon, l’on

    doit craindre le pire, les instrumentalisations fratricides, fascisantes, la « guerre des

    civilisations », la loi du talion.

    N’abdiquons surtout pas la nécessité de comprendre, (ce qui ne signifie pas justifier

    l’injustifiable) ; de comprendre le pourquoi de cette négation de l’autre, de cette sanglante

    spirale, de cet « engagement » de quelques-uns, de plus en plus nombreux, dans un «

    islamisme » supposé « rédempteur » . Ne renonçons pas à tenter l’analyse des causes de

    cette horreur qui s’installe, et que l’on ne saurait assimiler à l’Islam. Ce serait la porte

    ouverte à une déflagration générale...

    Ceci dit, les « monstres », ces hommes, ces jeunes que l’on a fanatisés, « déshumanisés »,

    ne tombent pas du ciel. Ils sont des hommes criminellement aveuglés, mais des hommes.

    Des jeunes « loups », mais des jeunes, hier à la dérive, et qui trouvent dans Daesh un

    accomplissement sauvage.

    Gardons raison. Oui la raison et la dignité, la fraternité, la volonté de recréer du lien, de la

    solidarité, du partage, de l’humain, dans une société ravagée par la loi du fric roi, le

    libéralisme, la guerre de tous contre tous... Oui la raison. Seule la réflexion et l’action « à

    froid », multiforme, sans concession aucune à ces « monstres » que notre société contribue à

    créer, pourront venir à bout (et ce sera long) de ces tumeurs mortelles et du terreau qui les

    produit. Pour réenchanter le « vivre ensemble », il faudra du temps, du temps pour remettre

    la société et le monde à l’endroit. Mais indiquons vite le cap...

    « Suicidaire et meurtrierGeorges SEGUY fils de cheminot cégétiste communiste »

    Tags Tags : , ,